NOS PROJETS

Depuis sa création, l’AIMAS met en œuvre avec succès, divers projets et programme tels que : le programme « Planification Familiale et Prévention du VIH/sida » financé par la banque allemande KfW ; le « Projet de Renforcement du Système de Santé (PRSS) » (santé maternelle et infantile, prévention du paludisme
et de la COVID-19 ainsi que formation du Personnel de santé en technologie contraceptive) financé par la banque allemande KfW ; le « Sustainable Condoms Solutions Projet » financé par l’USAID ; le « Projet d’Autonomisation des Femmes et le Dividende Démographique au sahel (SWEDD)» financé par la Banque Mondiale ; le « Projet de Renforcement de l’Offre de services dans les centres de santé et lors des consultations foraines » financé par l’UNFPA ; et le « Projet de promotion et distribution des pilules contraceptives d’urgence» soutenu par le laboratoire pharmaceutique Mylan.

NOS PROJETS REALISES

Bailleurs : KFW

Durée : 26 ans (1995-2021)

Montant du financement : € 56 890 000 (37,32 milliards de FCFA)

BUT : Contribuer à la stabilisation de l’état de la santé sexuelle et reproductive en Côte d’Ivoire.

Objectif général : Accroitre l’utilisation des Méthodes Modernes de Contraception au sein des groupes cibles

Quelques objectifs spécifiques :

  • Renforcer l’autodétermination (efficacité personnelle) chez les femmes en union en milieu rural et péri-urbain en matière de Planification Familiale (PF),
  • Renforcer l’adhésion (soutien social) des conjoints des femmes en milieu rural et péri-urbain dans le domaine de la PF et accroitre leur implication dans la prévention de l’infection à VIH,
  • Renforcer l’autodétermination (efficacité personnelle) chez les jeunes de 15-24 ans en milieu urbain en matière de prévention de VIH et les grossesses non désirées,
  • Stabiliser le ratio coût-efficacité du programme.

Zones d’intervention prioritaires :

DALOA – MAN – SEGUELA – SAN PEDRO – KORHOGO – ABENGOUROU – YAMOUSSOUKRO – DIVO – BOUAKE-  ABIDJAN (ABOBO-ANYAMA-KOUMASSI-PORT BOUËT)

Distribution des contraceptifs :

Elle s’effectue sur l’ensemble du territoire national à travers le canal des produits pharmaceutiques, le canal des produits de consommation courante et le réseau de franchise sociale BelFam ainsi que les cliniques privées.

Bailleurs : KFW

Durée : 6 ans (2019-2025)

Montant du financement : € 32.500.000 (21,32 milliards de FCFA)

Objectif global : Contribuer au renforcement du système de santé en Côte d’Ivoire ainsi qu’à l’amélioration de l’état de santé des femmes en âge de procréer et des nouveau-nés.

Objectifs spécifiques dans les régions ciblées :

  • Augmenter l’utilisation des services de la Santé Sexuelle et Reproductive de qualité,
  • Augmenter l’utilisation des produits de la santé de la reproduction,
  • Approvisionner les établissements sanitaires et les établissements spécifiques en moustiquaires imprégnées,
  • Prévenir l’infection à COVID-19 par l’exécution d’une campagne de communication multicanaux, le renforcement des capacités du personnel de santé et la distribution des Equipements de Protection Individuelle (EPI).

Zones d’intervention prioritaires : Lôh-Djiboua et Haut-Sassandra.

Le PRSS comprend deux (2) composantes, les Composante 1 et Composante 2 mises en œuvre respectivement par la Direction des Infrastructures, de l’Equipement et de la Maintenance (DIEM) en coopération avec le Programme de la Santé de la Mère et de l’Enfant (PNSME) ainsi que l’AIMAS.

COMPOSANTE 1 :

Au sein du MSHP, la DIEM, en étroite coopération avec le PNSME est responsable de la mise en œuvre des mesures suivantes :

  • La mise à niveau (extension, réhabilitation et équipement) des infrastructures sanitaires publiques, 
  • La mise en place d’un système de maintenance,
  • La mise en place d’un système d’assurance qualité,
  • La mise en place d’un système de formation continue du personnel de santé.

La composante 1 intervient exclusivement dans trois (3) districts sanitaires, à savoir ISSIA, VAVOUA et DIVO.

COMPOSANTE 2 :

Les mesures à accomplir par l’AIMAS sont les suivantes :

  • La formation du Personnel de santé principalement les sages-femmes et les infirmiers dans le domaine de la technologie contraceptive,
  • La conception et la mise en œuvre de stratégies de Communication pour le Changement Social et de Comportement en matière de santé sexuelle et reproductive avec une insistance sur la PF, la prévention du VIH, les consultations prénatales, les risques liés à l’accouchement à domicile et les avantages de l’accouchement assisté par les professionnels de la santé,
  • La Distribution à Base Communautaire (DBC) dans les 2 régions d’intervention du PRSS,
  • La distribution des contraceptifs y compris les condoms sur l’ensemble du territoire national,
  • La distribution des MILDA dans les établissements sanitaires et les établissements spécifiques des 101 districts de santé,
  • L’exécution des campagnes de communication sur la COVID-19, la formation du Personnel des centres de prise en charge et la distribution des EPI.

La composante 2 intervient dans les sept (07) districts sanitaires des régions du Lôh-Djiboua et du Haut-Sassandra : DIVO, LAKOTA, GUITRY, DALOA, ISSIA, VAVOUA, et ZOUKOUGBEU

En plus de ses missions propres et conformément à la philosophie du PRSS, l’AIMAS motive les familles à fréquenter les centres de santé des régions du Lôh-Djiboua et du Haut-Sassandra réhabilités par la Composante 1 afin d’y recevoir les services de santé maternelle et infantile.

Bailleurs : USAID

Durée : 6 ans (2016-2022)

Montant du financement : $ 4,971.588 (2,8 milliards de Fcfa)

But : Réduire l’incidence du VIH dans les régions ivoiriennes à forte prévalence par l’utilisation correcte et systématique des condoms au cours des quatre premières années de mise en œuvre du SCSP.

Les objectifs spécifiques ou résultats intermédiaires à atteindre sont consignés dans le diagramme ci-après : 

Diagramme

De 2021 à 2022, les objectifs spécifiques ont été modifiés. Il s’est agi de développer des messages et supports de communication (spots télé et radio, affiches, cartes conseils, Répertoire des organisations religieuses, guides d’utilisation des supports…) aux fins de:

  • réduire la stigmatisation et améliorer les connaissances en matière de VIH et de traitement à travers du réseau local des leaders religieux et communautaires, suivant le modèle FCI (Initiative Foi et Communauté) dans le contexte ivoirien;
  • promouvoir l’utilisation de la Prophylaxie Pré-Exposition (PrEP) chez les adolescentes et les jeunes filles (AGYW) dans les districts sanitaires du programme DREAMS positionnant le PrEP comme une option de prévention du VIH attrayante pour les AGYW.

 

Zones prioritaires relatives aux objectifs révisés : DISTRICTS SANITAIRES DU PROGRAMME DREAMS (COCODY, BINGERVILLE, ABOBO, DALOA ET MAN)

 

Bailleurs : LA BANQUE MONDIALE

Partenaires étatiques : Etat de  COTE D’IVOIRE LE MINISTERE DE LA SANTE

Partenaires techniques et Financiers : UNFPA UNION AFRICAINE OOAS AFD

Durée : 1 an (1er janvier 2022-31 décembre 2022) renouvelable sur 3 ans

Montant du financement : FCFA 661 062 372

Objectifs : Contribuer à l’amélioration des compétences et l’accès à l’information et l’utilisation des services par les jeunes et adolescentes en matière de Santé Sexuelle et Reproductive /VIH, réduction des mariages précoces des Adolescentes et jeunes filles.

Zones d’intervention prioritaires : MARAHOUE, WORODOUGOU, BERE, HAUT-SASSANDRA, TONKPI ET SAN-PEDRO

Bailleurs : LA BANQUE MONDIALE

Partenaires : UNFPA UNION AFRICAINE OOAS AFD

Durée :1 an (1er Avril 2022-30 mars 2023) renouvelable sur 3 ans

Montant du financement : FCFA 213 144 535

Objectifs :

Fournir un appui à la mise en œuvre de la campagne médiatique régionale baptisée « STRONGER TOGETHER ».

De manière spécifique, il s’agira de :

  • produire un single avec 2 artistes ;
  • recueillir des témoignages de femmes sur l’autonomisation des femmes et l’entrepreneuriat ;
  • diffuser à la télévision, à la radio et sur les réseaux sociaux, les supports de communication produits ;
  • organiser des sessions de mobilisation sociale.

 

Zones prioritaires : De manière générale, les activités toucheront les 21 Régions de la Côte d’Ivoire et de manière spécifique en ce qui concerne la Campagne Stronger Together, 4 régions seront ciblées : Le Gôh, le Poro, le Tonpki et le Gontougo.

 

Bailleurs : AFD

Durée : 4 ans (Avril 2014 à décembre 2018)

Montant du financement :FCFA 1 738 421 285

BUT : Réduire la mortalité maternelle en Côte d’Ivoire.

Les objectifs spécifiques y rattachés sont les suivants :

  • Améliorer la disponibilité des Méthodes Modernes de Contraception (MMC) y compris la pilule Contraceptive d’urgence dans les officines privées et dans le réseau de franchise sociale.
  • Accroitre les connaissances des groupes cibles sur les MMC
  • Mener des campagnes de mobilisation communautaire en lien avec la Planification Familiale.
  • Développer un réseau de Franchise Sociale ciblant exclusivement les centres de santé privés.

 

Zones prioritaires : SAN-PEDRO, SOUBRE, TABOU, SASSANDRA, FRESCO, KORHOGO, FERKESSEDOUGOU, NIAKARA, NAPIE.

Bailleurs : UPSA

Durée :22 juin 2020 au 1er juillet 2021

Montant du financement : 13.000.000 Fcfa

Objectif : Mettre en place une campagne dans le cadre de la lutte contre les médicaments de la rue. Cette campagne visait à informer les enfants de 6 à 12 ans sur les dangers des médicaments de la rue. Au travers des séances d’éducation incluant la projection d’un film de sensibilisation (5 minutes) dans certains établissements de l’enseignement primaire, les comportements réducteurs de risques ont été promus. Il importe de souligner que ces différents établissements scolaires ont été sélectionnés d’accord parties entre le laboratoire pharmaceutique UPSA et le Ministère de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle.

Zones d’intervention : 20 établissements scolaires de la commune d’Adjamé

Cocody – II plateaux 7 ème tranche Villa 310, lot 3193, Ilot 260 06 BP 1724 Abidjan 06,CÔTE D’ivoire
Tél :+225 22 52 77 90 / 95 

Fax : +225 22 52 77 94

Email: info@aimas.org